Sublimm et vous !

Essaimage : différencier les fourmis des termites

termites ailés

Les termites, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’insectes sociaux qui vivent en colonie composée de différentes castes. En effet, chaque caste a un rôle bien précis permettant ainsi la pérennité de la termitière ; on y trouve des soldats, des ouvriers et des reproducteurs.
À ce jour, plus de 2600 espèces sont répertoriés dans le monde. Il existe 6 espèces de termites souterrains en France : les Reticulitermes (flavipés, grasséi, lucifigus, urbis, corsicus, banuylensis) et une espèce de termite de bois sec le Kalotermes.
Auparavant la propagation des différentes espèces de termites se faisait principalement par transports (bateaux, voie ferrée, par l’importation de matériaux tels que le bois, etc). Aujourd’hui, c’est l’homme qui disperse le plus l’espèce notamment par les travaux et le transport de bois d’une région à une autre par exemple.

Concernant leur organisme, les termites sont pour la plupart aveugles et lucifuges (craignent la lumière).
Les ouvriers mesurent entre 4 et 6 millimètres et les soldats entre 6 et 8 millimètres. La reine, quant à elle, mesure environ 3 centimètres en France, mais peut atteindre 12 à 16 centimètres en Afrique.
Un termite vit en général entre 1 ans à 5 ans ; la reine peut quant à elle vivre entre 15 à 40 ans.

L’alimentation se fait par trophallaxie, c’est-à-dire que les ouvriers vont chercher de la cellulose (bois, papiers, cartons) puis l’ingurgitent, le digèrent et l’évacuent. Les soldats et les reproducteurs sont nourris par les ouvriers de cette alimentation déjà digérée.
Ils broient les matériaux à l’aide de leurs mandibules, pouvant même aller jusqu’à rogner des câbles, polystyrènes et PVC.

En France, les termites vivent sous terre. Une termitière peut contenir 1 million d’individus et se trouve en général entre 3 et 5 mètres de profondeur. Les terrains propices aux termites sont les forêts, ou tout endroit proche d’une zone humide.

Dégâts et conséquences

Comme expliqué précédemment, les termites s’attaquent aux habitations afin de se nourrir du bois et de leurs dérivés, et tout ce qui est à base de cellulose.
Les termites construisent des cordons (tunnels) composés principalement de salives et d’excréments afin de pouvoir circuler à l’abri de la lumière sur les matériaux qu’ils ne peuvent pas creuser (murs en béton etc.). Ils peuvent s’attaquer notamment aux plinthes, fenêtres, Placoplatre, portes et charpentes de nos habitations.
Ils sont par conséquent considérés comme insectes nuisibles car une infestation peut engendrer des dégâts matériels et des problèmes de résistance mécanique du bois et de la structure.

Étapes de l’essaimage

L’essaimage est une période où les termites quittent leur colonie afin de se reproduire et d’en créer des nouvelles. Un essaimage n’intervient pas avant 5 ans et voir plus de vie d’une colonie, et se déroule en général au début du printemps.
Les mâles et les femelles ailés quittent la termitière afin de s’envoler. Les ailes ne leur servent qu’à planer à l’aide du vent. Ils parcourent une centaine de mètres tout au plus avant de retomber au sol.
Ils perdent ensuite aussitôt leurs ailes. Une fois au sol, les mâles partent à la recherche d’une femelle pour s’accoupler. Ils s’enterrent ensuite afin de fonder leur propre colonie.
La propagation des termites peut également se faire par marcottage (aussi appelé bouturage) ; en effet si par accident, des termites se retrouvent isolés (déplacement de matériaux par l’homme), les termites ouvriers se différencient pour devenir soldats ou reproducteurs et ainsi fonder une nouvelle colonie.

Cycle de reproduction :

Les termites sexués ailés ont pour fonction de démarrer une nouvelle colonie lors de l’essaimage. Ils sont munis d’ailes qui ne leur serviront qu’une seule fois lors d’un « vol nuptial ».
Les termites ailés sont de couleur noire et ne craignent plus la lumière.
L’essaimage n’est pas la technique la plus efficace pour la reproduction des termites ; en effet, les volatiles qui chassent les insectes pour se nourrir ainsi que les intempéries font partis des causes qui entraînent une grande perte d’individus.
Parmi les termites ailés qui auront réussi leur voyage, deux imagos (adultes) vont fonder une nouvelle colonie : ils formeront le roi et la reine. Cette dernière va pondre un œuf toutes les 2 secondes. L’ensemble des œufs donneront par la suite des larves translucides.

La larve deviendra soit :

Fourmis volantes ou termites ailés ?

Termite ailé

Les vols de fourmis volantes et de termites ailés se ressemblent et peuvent porter à confusion.

Concernant les termites ailés, l’essaimage a lieu vers les mois de mars et avril.

Les fourmis volantes, quant à elles, apparaissent plutôt vers la fin du printemps et début d’été.

À l’œil nu et pendant le vol, il difficilement perceptible de les différencier. Néanmoins, les termites ailés possèdent quatre ailes de la même longueur. Les fourmis volantes ont également quatre ailes mais d’eux d’entre elles sont plus longues et les fourmis ont une taille de guêpe.

Il est également possible de différencier le termite ailé de la fourmi volante en observant sa taille qui est très étroite chez la fourmi.

Comment traiter les termites ?

Loi n° 99-471 du 8 juin 1999 est une obligation de déclarer son bien en mairie de sa commune si celui-ci est termité.

Il est important d’effectuer un diagnostic avant tout traitement. Celui-ci dépendra du niveau d’infestation et de la configuration du bâtiment.

Il existe deux techniques :

Ce dernier procédé est utilisé par nos laboratoires Sublimm car il apparait plus respectueux de l’environnement.

Pour toute demande de diagnostic gratuit, n’hésitez pas à contacter l’agence la plus proche de chez vous à l’aide de notre page de contact.

Publié le